NIVELLES

Durant les vacances, les zones de police proposent de surveiller vos biens à votre place

PRÉVENTION Ah, les vacances, les plages, la possibilité de se libérer l’esprit, de changer d’air et… le stress de retrouver une maison cambriolée après l’avoir laissée sans surveillance. La mésaventure n’est malheureusement pas exceptionnelle et c’est pour cette raison que toutes les zones de police proposent des services spécifiques aux habitants qui se préparent à partir.

Il faut cependant s’y prendre un peu à l’avance, pour avertir les services et leur permettre de s’organiser. Le site internet de la police fédérale recommande de contacter les policiers au moins sept jours avant le départ.

L’idée est qu’en votre absence, les agents sachent que votre maison est temporairement vide, et que cette situation attire son attention lors des patrouilles normales et via des passages spécifiques.

En général, la police ne dispose pas des clés et n’entre pas à l’intérieur des maisons. Toutefois, si vous laissez une grille latérale ouverte, par exemple, il peut être convenu que les agents qui surveillent votre propriété entrent dans le jardin et jettent un coup d’œil à l’arrière de la maison pour s’assurer que tout se passe bien.

Dans la zone de police Nivelles-Genappe, par exemple, c’est une possibilité qui séduit de plus en plus de citoyens. La démarche à accomplir est simple puisqu’un formulaire spécifique peut être rempli sur le site Internet (www.votrepolice.be) de la zone.

Les gardiens de la paix font également la promotion de l’initiative et distribuent des folders informatifs dans les boîtes aux lettres. L’an dernier, 59 habitants s’étaient adressés à la cellule de prévention pour demander que leur habitation soit surveillée durant les vacances, et 141 personnes avaient fait la même démarche auprès des services de police.

“Cette année, les deux fichiers sont centralisés pour une meilleure efficacité” , explique Emilie Baesens, qui est à la tête de l’équipe des gardiens de la paix.

La surveillance se fait donc aussi bien en journée qu’en pleine nuit. Au retour des occupants, un listing des jours et des heures de passage sera déposé dans leur boîte aux lettres.

Cela n’empêche pas les vacanciers de prendre eux-mêmes des mesures de prévention comme demander aux voisins de vider leur boîte aux lettres, ou éviter de tenter les voleurs en abonnant dans le jardin, par exemple, une échelle ou des outils pouvant servir à une effraction.



© La Dernière Heure 2010