Gratuit à condition de ne pas y stationner trop longtemps, le parking public couvert des Jardins de Lalieux est plutôt pratique pour aller faire une course en ville ou se rendre au ProxyDelhaize qui jouxte la sortie. Mais au conseil communal de cette semaine, Véronique Vandegoor (Défi) a interpellé le collège sur l’état de propreté de cette infrastructure.

D’après la conseillère, pour aller se garer là, il faut parfois être prêt à supporter des odeurs très désagréables et la présence au sol de déchets divers, de la cannette de bière aux restes de repas en passant par… des excréments. Véronique Vandegoor voulait donc savoir ce que la Ville fait pour rendre les lieux plus attractifs.

En ce qui concerne le nettoyage, il est prévu une fois par mois, en général le mardi parce que c’est le jour de fermeture du magasin voisin, a précisé le bourgmestre Pierre Huart. Pour qui la problématique principale est la fréquentation du parking couvert par des personnes qui s’y rassemblent, y laissent des déchets et parfois même s’y montrent violentes.

Comme cela a été évoqué au dernier conseil de police, un travail est fait pour mettre en œuvre, dans quelque temps, des “interdictions temporaires de lieux” à l’encontre de certaines personnes. Ecolo, à l’instar de l’opposition, a souligné toutefois l’importance de mener de front une action préventive pour accompagner ces gens en détresse.

Plus facile à dire qu’à faire, pour la présidente Colette Delmotte, quand la problématique rencontrée relève en réalité d’un accompagnement psychiatrique qui dépasse les moyens des travailleurs de terrain.