WATERLOO

Le jeune baryton de 25 ans, élève de la Chapelle musicale, a reçu une bourse de la Province

MUSIQUE Lorsqu’on lui deman- de ce que représente le chant pour lui, le jeune homme renvoie à ce que lui dit sa famille : “le chant, c’est Sébastien, Sébastien, c’est le chant” .

Ce baryton natif de Verviers est élève de José Van Dam à la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Waterloo. Et lorsqu’il parle de ses rencontres autour du chant, avec des petits de maternelles ou des jeunes de son âge, à la prison de Strasbourg, il ne peut s’empêcher de joindre le chant à la parole.

“Les petits comprennent à merveille les émotions qui passent par la voix” , explique-t-il. “Quant aux prisonniers, après des quolibets, ce sont les applaudissements qui arrivent. Et lorsque l’un d’eux m’a crié : qu’est-ce que tu as fumé pour être dans cet état ?, pour moi, c’est un compliment. Il a compris l’émotion que je faisais passer par ma voix !”

Sa voix, c’est d’ailleurs, selon lui, son meilleur instrument. C’est qu’il a commencé à chanter dès l’âge de cinq ans.

Après ses rencontres avec Mya Besslink à la Hoogeschool de Maastricht et sa licence en contrebasse du conservatoire de Liège, le jeune homme a participé au concours Reine Elisabeth pour tester son niveau. Il a atteint les demi-finales.

Il se prépare donc au prochain concours Reine Elisabeth consacré au chant, en 2011. Pour l’aider, la province du Brabant wallon vient de lui octroyer une bourse de 12.500 €. Ce qui correspond à une année de formation à la Chapelle musicale Reine Elisabeth de Waterloo.

Sa prochaine prestation est prévue le 22 février à la ferme du Biéreau, qui accueillera la réception des artistes du Brabant wallon. Actuellement, le jeune homme se focalise sur des petits rôles, mais entourés d’artistes de renom. “J’ai aussi des idées, pour rendre la musique classique plus accessible aux jeunes, notamment.”



© La Dernière Heure 2009