Dans le cadre de son projet d’espace d’implication citoyenne baptisé "Le Cube", la Province a souhaité identifier les changements d’habitude des habitants du Brabant wallon suite à la crise du coronavirus et leurs intentions pour le futur. Une étude en ligne a ainsi été menée par la société de sondage Ipsos en juillet dernier auprès de 300 personnes (et 110 via Le Cube) et celle-ci a livré ses premiers résultats.

Ces résultats concernent dans un premier temps le ressenti de la population par rapport à cette crise sanitaire. Il ressort que près d’un quart des habitants vit mal ou très mal cette période, alors que près d’un Brabançon sur deux dit avoir été impacté négativement par la crise d’un point de vue personnel.

L’étude aborde ensuite les comportements et attitudes des citoyens en cette période. Les trois quarts des habitants ont apprécié avoir plus de temps pour eux et pour leur famille. Autant de personnes (72 %) disent en revanche éprouver un besoin de contact social avec des amis et de la famille. 59 % des répondants ont indiqué avoir acheté davantage dans les commerces locaux et autant ont obtenu la possibilité de télétravailler. Un Brabançon sur trois a travaillé davantage dans son potager.

Tous ces résultats viendront nourrir les réflexions sur les futures politiques à mener par le collège provincial. Les résultats des six autres thématiques (le tourisme, la mobilité…) seront dévoilés dans les prochains jours. Il est toujours possible de déposer des idées et de réagir aux résultats sur le site du Cube (www.cubebw.be).