Brabant wallon

Plutôt que de s’appuyer sur les messages souvent négatifs véhiculés sur les réseaux sociaux, la zone de police de Nivelles-Genappe a décidé de s’adresser directement aux citoyens pour son enquête autour de la sécurité. Dans le cadre de son moniteur de sécurité 2018, elle a ainsi interrogé un échantillon représentatif de 937 personnes, réparties proportionnellement entre les deux communes. Les résultats de l’étude doivent permettre d’élaborer le plan zonal de sécurité, qui sera bouclé à la fin de l’année, et le plan stratégique de sécurité et de prévention.

La zone n’avait plus réalisé l’exercice depuis 2011 et les différences de résultats sont parfois surprenantes.

(...)