Lors du dernier conseil communal villersois, plusieurs taxes ont été votées pour 2021. Bonne nouvelle, les principales, à savoir précompte immobilier (2500) et les additionnels (8 %) n’augmentent pas. Par contre, l’application du “coût-vérité” imposé par la Région pour la politique de traitement des déchets impose de revoir les montants pour que les recettes restent dans la fameuse fourchette de 95 à 100 % du coût réel pour la commune.

Le collège a choisi de ne pas toucher au prix du sac, mais d’augmenter la taxe sur l’enlèvement. Elle passe de 38 à 50 euros pour les isolés, de 58 à 80 euros pour les ménages de deux personnes, et de 78 à 110 euros pour les ménages de trois personnes et plus.

Cela reste moins cher que les poubelles à puce”, a glissé l’échevine de l’environnement, Julie Charles. Pas de quoi convaincre Ecolo, qui estime que le collège ne mène pas une politique claire. Notamment parce qu’il avait indiqué que le ramassage des organiques était une aberration, mais qu’il s’inscrira finalement dans cette politique, avec des sacs à 0,5 euro.

“Oui, je suis totalement opposé à la collecte des organiques : c’est une connerie sans nom !, a rebondi le bourgmestre Emmanuel Burton. Mais on nous l’impose. Il faut qu’Ecolo arrête de faire croire aux gens que plus on trie, moins c’est cher.”

Les Verts ont précisé qu’il fallait voir non seulement le prix de la collecte, mais aussi le coût environnemental. D’où la nécessité de produire moins de déchets…

Le coût environnemental, vous le faites peser sur la population !”, a répliqué le maïeur villersois.