Les autorités communales ont appliqué le coût-vérité, comme d’autres communes.

Mauvaise nouvelle pour les Rebecquois : le traitement des déchets va désormais coûter plus cher dès le 1er janvier 2020. Une personne seule paiera à présent 42,50 euros pour ses déchets (contre 30 par le passé), un couple en paiera 84 (contre 60) et un ménage de trois personnes ou plus déboursera 127,50 euros (contre 90). "C’est l’application du coût-vérité, explique Patricia Venturelli, la bourgmestre rebecquoise. La loi impose aux communes d’être dans une tranche qui représente 95 à 110 % et nous sommes à présent à 100 %."

En revanche, les autres taxes restent inchangées et le prix du sac-poubelle ne varie pas non plus, restant de 62,5 cents pour les 30 litres et 1,25 euro pour les 60 litres. "Il est bon de noter aussi que nous disposons toujours d’un service gratuit de ramassage des déchets verts à domicile qui est couvert par le coût-vérité. Tout comme le parc à conteneurs ou les dépôts clandestins. Ces dépôts font grimper la note car leur traitement est également plus cher", conclut Patricia Venturelli qui précise aussi que la taxe sur les égouts n’existe plus à Rebecq.

L'opposition déplore le choix

Fort logiquement, du côté de l’opposition, Sophie Keymolen (Objectif Citoyens), on déplore ce choix. "42 % en plus, c’est énorme et c’est plutôt simpliste d’augmenter les taxes plutôt que d’essayer de trouver une autre solution pour diminuer les déchets. On ne tient pas compte des compositions de famille et ce n’est pas un bon geste envoyé à ceux qui font des efforts et qui, finalement, doivent aussi payer cette taxe. Ils vont se dire : pourquoi faire des efforts pour réduire nos déchets alors qu’au final, on paye la même chose ? Enfin, politiquement, c’est étonnant d’augmenter une taxe alors que dans la déclaration de politique générale, ils disaient vouloir baisser la pression fiscale…"