Il y avait la toute grande foule pour le retour de la cérémonie des mérites sportifs.

L’échevine Mary-Line Romain avait un grand sourire, ce samedi soir à la salle Defalque, noire de monde, pour accueillir la première édition du nouveau concept des mérites sportifs.

C’est que, à Court-Saint-Étienne, plus rien n’était organisé depuis 2006. "Pour faire le point sur la situation sportive et les talents à récompenser, nous avons donc sollicité les clubs sportifs de l’entité de nous transmettre les personnes qui méritaient d’être mises à l’honneur."

© Segers

C’est le dynamique président de la Courtoise et directeur des sports de… Rixensart, Fred Hautrive, qui a géré cela en parfaite collaboration avec les autorités stéphanoises, comme il était déjà dans l’ancienne organisation.

C’est une fameuse brochette de champions qui a été plébiscitée : "On a de belles et beaux champions. C’est un bel exemple pour les jeunes ! On se félicite du beau succès pour la soirée qui a attiré beaucoup de monde."

Pour ce retour aux mérites, les prix distribués étaient nombreux. "On a prévu un prix coup de cœur à Jean Wanlin, 13 ans, handicapé mental et physique, et champion de badminton." L’émotion était au rendez-vous.

Puisque la cérémonie n’avait plus eu lieu depuis un certain temps, les autorités n’ont pas manqué l’occasion de rappeler l’honneur d’avoir eu deux championnes médaillées de bronze aux Jeux paralympiques de Pyeongchang, avec Eléonor et Chloé Sana. Tout le monde se souvient de leur prestation, Chloé guidant sa sœur Eléonor, malvoyante, dans l’épreuve de ski, en descente.

Autre Stéphanois récompensé, à 47 ans, Jean-François Spelmans qui a réussi l’exploit d’escalader en trois jours et à trois reprises, des sommets de plus de 7 000 mètres au Kirghizistan !

La traversée de la manche de Benoit Bourguet dans des conditions dantesques, pour Viva for Life figure aussi au palmarès, sans oublier la championne du monde de triathlon Alexandra Tondeur heureuse d’être là. "Je suis mise à l’honneur dans de nombreuses communes du Brabant wallon, mais c’est un peu oublier que j’habite Court-Saint-Étienne ! C’est vraiment sympathique de rencontrer tous les talents de chez nous ! Je veillerai dorénavant sur les conseils de notre bourgmestre Michael Goblet, à ce qu’on nous appelle les ‘Court-Saint-Stéphanois’. Cela fera plaisir à mes amis français !"

Last but not least, Joachim Gérard, multiple vainqueur des masters en tennis en fauteuil roulant, a lui aussi eu droit à sa récompense !