C’est le soulagement pour les clients et le personnel de salles de sport ce mercredi. Après sept mois de fermeture, les salles peuvent enfin rouvrir au public selon un protocole sanitaire presque semblable à celui qui était imposé au premier déconfinement. L’une des nouvelles mesures prévoit la mesure du taux de concentration de CO2 dans les salles. "Nous avons acheté cinq capteurs de CO2 qu’on a placé dans des endroits où la concentration peut être importante, comme dans la salle de cours collectifs, dans la salle de fitness et autour de la piscine", explique Olivier Rouzeeuw, gérant de la salle Kineo à Limelette. Il n’y avait pas de taux alarmants ce mercredi matin : les capteurs affichaient tous un taux de 400 ppm (parties par million). À partir de 900, il faut procéder à l’aération de la salle et à partir de 1200, il faut faire évacuer la salle.

Dans la salle de fitness, toutes les fenêtres ont été ouvertes, les machines ont été espacées et certaines ont été débranchées pour éviter une trop grande proximité entre les sportifs. Malgré les mesures sanitaires strictes, les habitués du centre sportif ont répondu présents lors de cette réouverture. "Je suis très content de reprendre, la réouverture était marquée dans l’agenda, se réjouit Philippe. Tous les jours, je regardais les chiffres des hospitalisations en craignant que le déconfinement soit reporté." Son voisin était tout aussi impatient. "Ce n’est que du bonheur, on s’est ankylosé. J’ai même pris deux kilos depuis la fermeture !"

Le gérant, aussi, se réjouit de pouvoir rouvrir ses infrastructures. "Je suis heureux de revoir les clients tout sourire. Je crois que cette fermeture pesait pour beaucoup de monde. Pour certains, c’est un besoin physique, voire médical de pratiquer une activité sportive. Sur le plan financier aussi, il était temps de rouvrir. L'entretien des infrastructures, notamment de la piscine, a continué alors que les domiciliations ont été gelées."