Lors du dernier conseil communal de l’année à Genappe, le collège a proposé aux conseillers de voter la prolongation de la limitation à 30 km/h dans le centre-ville. Une décision semblable avait été prise à la suite du confinement, pour augmenter la sécurité des cyclistes et des piétons qui étaient plus nombreux dans les rues. La majorité estime que c’est une bonne chose et veut que la mesure perdure.

Avec une réserve : les rues Joseph Berger et de Ways sont des voiries régionales et la décision, à ces endroits, dépendra de la volonté de la Région wallonne, qui n’est pas acquise.

Côté Ecolo, Bernard Lowenthal a indiqué que le groupe soutenait la proposition. Mais il a expliqué qu’il faudrait des aménagements qui rendent logique de circuler à cette vitesse. Parce que, dans la rue Joseph Berger par exemple, ceux qui ont reçu des amendes suite au placement du Lidar sur place se sont presque sentis volés…

Les verts ont suggéré que d’autres petites rues, au cœur des villages, passent aussi en zone 30 km/h après consultation des habitants et avis de la commission Circulation.

" L’analyse est en cours au sein de la commission, a répondu le bourgmestre Gérard Couronné. Pour les rues de Ways et Joseph Berger, on ne peut pas faire ce qu’on veut. Mettre des obstacles nécessite un accord de la Région. Je vais prendre des contacts mais ce ne sera pas facile, parce que des lignes de bus passent dans ces rues. "