C’est une petite révolution qui se prépare à Lasne. Le télétravail est en effet en passe d’être intégré dans la vie quotidienne des employés communaux ! Une petite révolution, car si dans le monde du travail privé, cette pratique est devenue courante, dans le public, c’est beaucoup plus compliqué. En cause, notamment, des problèmes de protection des données ou le manque de ressources informatiques et matérielles à disposition. Sans oublier le manque de mise en pratique de télétravail.

Mais ici, avec le confinement, les communes ont été obligées de se réadapter, en limitant notamment le nombre d’employés physiquement présents et en mettant en place une nouvelle façon de travailler à distance. Une période mise à profit à Lasne pour lancer une petite enquête interne sur le télétravail : ses avantages, inconvénients, le ressenti du personnel, etc.

"Globalement, on s’aperçoit que les employés administratifs ont été ravis de pouvoir travailler de chez eux, même si ce n’est pas le cas de tout le monde, explique Laurence Rotthier, la bourgmestre lasnoise. Toutefois, vu la longue période de crise sanitaire que l’on connaît, de nombreux employés ont également signalé que le manque de contact social les gênait beaucoup."

Sur base de ces constats, et de nombreuses autres réactions, la commune de Lasne entend lancer une période test, prévue jusqu’à la fin de l’année 2021, où le travail à distance aurait sa place dans les horaires quotidiens.

"Précisons tout de suite qu’on ne démarrera pas cette période test tant qu’on ne sera pas sorti de la crise actuelle, ajoute la bourgmestre. Ensuite, ce télétravail ne sera ni obligatoire, ni un droit. Mais une possibilité offerte une fois par semaine à nos employés, sous conditions."

Parmi ces conditions, l’accord de la hiérarchie sera évidemment obligatoire. Dans le même ordre d’idées, la journée de télétravail ne sera disponible que les semaines complètes (sans congé), uniquement pour le personnel administratif qui aura au moins 6 mois d’expérience et employé au minimum à 3/4 temps. "L’idée derrière ce télétravail, c’est de donner la possibilité à un employé de se concentrer toute une journée sur un dossier en particulier, achève Laurence Rotthier. Plus, ce serait contre-productif vu le grand nombre d’interactions parfois nécessaires entre les différents services pour un seul et même dossier."

Passé en négociations syndicales, ce nouveau règlement de travail qui inclut le télétravail parmi les possibilités offertes aux employés s’annonce comme une nouveauté pour Lasne, comme les communes en général. Avec Grez-Doiceau qui étudie les mêmes possibilités, Lasne figurerait parmi les premières du BW (et même au niveau wallon) à le mettre en place.