Lors du dernier conseil communal, le CPAS de Lasne a présenté ses comptes pour l’année 2019. À l’exercice propre, ils sont dans le vert avec un boni de 17 375 €. Mais si l’on tient compte de l’exercice global (exercice propre, exercices antérieurs et fonds de réserve) en revanche, le CPAS est toujours dans le rouge avec un déficit de : - 12 081 €.

Des comptes plombés par l’achat du nouveau bâtiment de la crèche communale "La Récré" en octobre 2018, qui on le rappelle avait coûté 1 400 000 € moins les 125 000 € de subsides provinciaux. Pour faire face à des frais futurs, le CPAS a d’ailleurs demandé une avance sur trésorerie qui pourra s’élever au maximum à 250 000 €. "Depuis l’achat du nouveau bâtiment de la crèche, notre fonds de réserve est tombé à 0, explique Brigitte Defalque, la présidente du CPAS. Et comme le moment où la dotation du CPAS est votée fluctue toujours un peu, on a recours à ce mécanisme pour éviter de procéder à des emprunts bancaires, assortis d’intérêts."

Un mécanisme assez habituel finalement, mais qui n’est pas fait pour rassurer les conseillers communaux. "Ce n’est pas juste un problème de trésorerie, a expliqué Laurent Masson, pour Ecolo. Le débat devrait tourner autour d’un refinancement complet du CPAS, avec une augmentation de la dotation."

Le directeur financier de Lasne, Xavier Genicot - qui a pris ses fonctions en février 2020 - a toutefois tenu à rassurer les conseillers en soulignant le boni dégagé lors de l’exercice propre 2019. Tout en précisant "q u’on devrait y voir plus clair avec le budget 2020, voire 2021".