Brabant wallon Amandine De Greef fait trois propositions pour le bien-être animal et ouvre le débat.

À Grez-Doiceau, une des compétences du collège est le bien-être animal. C’est donc dans cette optique de proposer quelques avancées en la matière que Amandine De Greef, conseillère communale à Grez-Doiceau, compte déposer à l’ordre du jour du conseil communal de mardi prochain trois propositions.

Dans le point déposé, Amandine suggère une prime à l’adoption dans un refuge pour les Gréziens, mais aussi l’organisation d’une activité pour la journée de l’animal de compagnie en octobre 2020 via un groupe de citoyens motivés ainsi qu’une meilleure gestion des animaux perdus, trouvés (blessés ou malheureusement décédés) sur la voie publique.

© DR

Membre de l’opposition, l’expérience atteste que faire passer un point ne sera pas chose aisée à Grez-Doiceau. Néanmoins, positive, ouverte au dialogue et enthousiaste, Amandine compte bien veiller à ce que les discussions soient positives pour nos amis les animaux. Et à ce sujet, tout amendement qui va dans le sens du bien-être animal sera le bienvenu !

"Pour la gestion des animaux perdus ou trouvés, il est important de mieux informer qui contacter, ce que l’on doit faire ou encore vers qui se tourner."

Disposée à rassembler largement sur le sujet, Amandine De Greef n’est pas sans constater que la cause animale tient à cœur aux Gréziens. Il suffit de voir le nombre de publications sur les réseaux sociaux. "On note un réel engouement des citoyens pour la cause animale. Des gens motivés à s’investir. Je trouve que ce serait sympa d’organiser des activités à l’occasion de la journée de l’animal. Pourquoi pas une grande balade collective… Il y a beaucoup d’idées à développer !"

Enfin, le point qui sera le plus âpre à défendre, la prime à l’adoption dans un refuge pour les gréziens. "Je proposerai la somme de 50 euros mais il est bien entendu que cela doit être débattu sur les modalités. C’est une participation dans les importants coûts liés à l’adoption. Il y a cependant lieu de bien baliser les conditions et déterminer comment octroyer cette prime. Le débat est ouvert."

Une bonne idée mais à encadrer

Qui d’autre que Sébastien De Jonge, le directeur de "Sans Collier", pour apporter un avis éclairé sur les propositions d’amandine De Greef. "Sans aucun doute positif dans l’ensemble d’autant que deux de ces propositions n’ont pas d’impact financier important ! Quelle excellente initiative que ce groupe de travail citoyen pour mettre sur pied des activités autour de la Journée mondiale de l’animal. Impliquer les habitants mais aussi informer la population et les services communaux quant à la gestion des animaux perdus/trouvés blessés ou décédés sur la voie publique est aussi très utile !"

Au sujet de la prime, Sébastien De Jonghe tempère "C’est positif mais gare aux dérives. La prime ne doit pas favoriser financièrement l’adoption mais servir à gratifier la personne qui adopte."

Un chèque-cadeau pour la nourriture, un toilettage…