Une plainte a été déposée à son encontre car il a divulgué des pièces du conseil avant même la séance.

Tension lundi dernier lors du conseil communal à Waterloo. En effet, en prélude du conseil, Florence Reuter, la bourgmestre, a tenu à remettre certaines choses dans leur contexte. En cause : la fuite de certains documents destinés aux conseillers communaux (la déclaration de politique générale et les esquisses du projet de la place Capouillet) qui se sont retrouvés sur le site du blogueur Sudinfo… avant même leur passage en séance publique. "Je tiens à rappeler à tous les conseillers qu’ils ont des droits mais aussi des devoirs et qu’il faut respecter la loi", s’est exprimée la bourgmestre waterlootoise.

Et d’ajouter : "Une plainte a été déposée contre X concernant ces faits." Et effectivement, une plainte a été déposée contre Tanguy De Ghellinck qui, rappelons-le, n’est pas journaliste mais bien blogueur. Vendredi dernier, il était invité à être entendu par la police de la cité du Lion… en qualité de suspect ! Sur le procès-verbal qui a été dressé à son encontre, on peut même lire qu’il s’agit "de faits qui concernent une infraction punissable d’une peine privative de liberté".

Va-t-on vraiment en arriver là ? Il y a très peu de chance car finalement, le blogueur n’a fait que rapporter des faits qui lui ont été transmis par une tierce personne… qui, elle, était en possession de ces documents. D’où viennent-ils ? Voilà toute la question mais toujours est-il qu’on ne compte pas laisser passer cette affaire sous silence dans le chef des autorités communales qui voient d’un mauvais œil la publication de documents avant même leur présentation officielle.