L'annonce du décès de Stéphane Ravet, premier échevin à Court-Saint-Étienne, a ému toute une commune. Après trois semaines de combat contre le coronavirus, le Stéphanois de 54 ans est décédé ce dimanche. Depuis dimanche soir, les hommages sont nombreux, tant des élus locaux que brabançons, du MR et des autres partis. Mais le bourgmestre de la commune, Michael Goblet, a souhaité prendre du recul avant de s'exprimer, fort touché par la perte de son collègue.

Les deux hommes se sont présentés sur deux listes distinctes aux élections communales de 2000. Des bancs de l'opposition, ils se sont retrouvés dans la majorité après quelques changements d'alliance. Mais ce n'est qu'en 2006 qu'ils ont commencé à collaborer, lorsque Stéphane Ravet est devenu premier échevin. "Ce sont donc quatorze ans de collaboration, résume, un peu ému, Michael Goblet. C’est quelqu’un sur qui on s’appuie, un bourreau de travail. C’était aussi quelqu’un qui savait beaucoup de choses, il avait souvent des solutions. Il était très à l’écoute, très attentif. C’était lui qui devait me succéder, qui allait reprendre la tête de liste aux prochaines élections."

Durant quatorze années, les deux collègues ont planché sur de nombreux dossiers, dont certains sont toujours en cours. "Court Village, la future salle de gymnastique de La Courtoise, le crématorium du Champ de Court, des dizaines de réunions avec les riverains... On a fait beaucoup de travail conjoint, poursuit le maïeur. Je dois lui reconnaître une très grande correction dans tous ses comportements. C'était un homme de terrain, présent lors d'inondations, d'incendies, lorsqu'un arbre tombait sur la route. On a géré combien d’inondations, les pieds dans l’eau."

La commune réfléchit encore à la manière d'organiser un hommage à Stéphane Ravet, dans le respect des mesures sanitaires. Cela se fera plus que probablement la semaine prochaine. En attendant, un livre de condoléances sera disponible dans la salle du conseil communal à partir de ce mardi.

Quant à la succession, Mélanie Laroche, actuellement présidente du conseil, deviendra échevine et Paul Urbain fera son entrée au conseil communal. Un léger remaniement des compétences est prévu. Les changements seront actés lors de la prochaine séance du conseil.