On peut recommander la prudence aux citoyens et même décider de mesure pour forcer cette prudence, et être rattrapé par le coronavirus. Le bourgmestre Pierre Huart, qui n’assistait pas au conseil provincial jeudi soir, ne fait pas mystère, sur les réseaux sociaux où il est très actif, de se retrouver en quarantaine.

« Si la règle est que le télétravail convient à tout le monde, alors je dois être une exception », commente-t-il sur Facebook en plaçant les hashtags quarantaine, expérience personnelle, et vive le terrain.

Au téléphone, Pierre Huart confirme. Ce week-end, suite au test positif d’un collaborateur, il a été contraint d’annuler la cérémonie de mise à l’honneur des jubilaires, et s’est mis en quarantaine par précaution. Un test a révélé qu’il était positif, mais le maïeur aclot rassure en expliquant qu’après avoir ressenti quelques symptômes mardi, il va aujourd’hui tout à fait bien et continue à participer à des réunions par vidéoconférence.

« Mais je n’aime pas ça, je préfère le contact avec les gens », commente Pierre Huart.

La quarantaine du bourgmestre nivellois durera jusqu’à mardi. C’est le premier échevin Pascal Rigot que le remplace durant cette période pour éviter une circulation forcément compliquée des signataires.