La vie politique ne va pas sans quelques désillusions et moments difficiles mais il y a aussi des attaques particulièrement dures à encaisser. À Nivelles, c’est parfois jusque dans la rue que le bourgmestre Pierre Huart doit faire face aux injures et aux calomnies.

Un habitant en particulier multiplie ce genre de comportements et le maïeur, après avoir subi non seulement ses insultes en public mais aussi des jets de canette en rue, a décidé de déposer plainte systématiquement.

Je fais un métier qui me passionne mais ce n’est pas pour autant que je dois supporter de me faire injurier, confirme Pierre Huart. D’autant que maintenant, cette personne s’en prend aussi à d’autres conseillers communaux. Il y a un moment où il faut mettre des limites !

Les plaintes ont visiblement porté puisque la justice a décidé de réagir. La chambre du conseil du tribunal du Brabant wallon a informé le bourgmestre que le dossier sera examiné le 5 novembre prochain. À ce stade, il n’est pas encore question d’une sanction : la chambre du conseil décidera de renvoyer ou non l’intéressé devant le tribunal correctionnel.

En tout cas, je suis content que la justice réagisse, indique Pierre Huart. On insulte les politiques mais aussi les policiers, les enseignants… Il faut arrêter avec ces estompements de la norme.”