Le scénario se répète inlassablement dans certaines communes du centre et de l’est du Brabant wallon. Cela fait déjà la troisième fois depuis le début du mois de juin que certaines localités sont violemment frappées par les violents orages et les fortes pluies, causant d’impressionnantes coulées de boue. Les pompiers du Brabant wallon ont été appelés pour plus de 300 interventions, principalement à Court-Saint-Étienne, Walhain et Jodoigne.

À Court-Saint-Étienne, plusieurs voiries ont dû être fermées. Le conseil communal a dû être annulé et reporté pour permettre aux échevins de s’activer sur le terrain. Vers 22h30, le bourgmestre confirmait un retour presque à la normale. Il se voulait toutefois rassurant sur l’étendue des dégâts : “C’était beaucoup moins grave qu’en 2016, assure Michael Goblet. Les dispositifs de lutte contre les inondations ont porté leurs fruits. On a arrêté la Thyle et la rue du Pont de Pierre et la rue François n’ont pas été trop inondées. Le curage sous le pertuis de l’avenue de Wisterzée et la construction d’un pont-levis sur la Thyle à Suzeril ont permis à l’Orne et la Dyle de ne pas sortir de leur lit.”

Rue Vital Casse, à Court-Saint-Étienne. © D.R.

Jardins inondés à la rue des Combattants. © D.R.

Court-Saint-Étienne. © D.R.


La salle de gym La Courtoise, située le long de l’avenue des Combattants, a également été touchée par les inondations. L’eau s’est infiltrée dans la salle depuis la toiture. “La descente d’eau passe par l’intérieur du bâtiment et les chambres de visite n’ont pas su absorber toute la quantité d’eau, souffle Fred Hautrive, le président du club. La chance qu’on a eue, c’est que trois groupes s’entraînaient à ce moment-là et ont pu rapidement protéger les tapis. Il y en a une petite dizaine touchée, qui sont en train de sécher. Le problème, c’est que lorsqu’elle est mouillée, la mousse perd toute sa densité. Le dernier entraînement de demain (lisez ce mercredi) est annulé. On espère que tout séchera pour les stages lundi.”

© La Courtoise

Une partie du parc de la Dodaine, à Nivelles, s'est aussi retrouvé sous eau.

© D.R.

L’est du Brabant wallon n’a pas non plus été épargné. La maison de repos de Jodoigne “Le Cèdre bleu” a été partiellement inondée. Les 59 résidents n’ont finalement pas dû être évacués.

À Perwez, la foudre a touché une habitation en rénovation de la rue Lepage, mais l’incendie a été maîtrisé par les pompiers.