En fin de séance, jeudi soir au conseil provincial, Luc D’Hondt (Défi) a rappelé que le conseil d’administration de la SNCB avait décidé la fermeture des guichets des gares de La Hulpe, Rixensart, Waterloo et Wavre. Pour le conseiller amarante, cette position va dans le sens contraire de ce qui est prôné actuellement par les différents niveaux de pouvoir, à savoir la relance économique, la création d’emploi et l’encouragement d’une mobilité alternative.

Des mesures d’accompagnement ont été annoncées mais elles ne régleront pas tous les problèmes engendrés par la fermeture des guichets, et certains publics ne bénéficieront plus des services qui étaient rendus jusqu’à présent.

Marc Bastin, le député en charge de la Mobilité, a indiqué que la Province était d’accord pour écrire à la SNCB afin de soutenir l’ouverture des guichets de gare et Luc D’Hondt, dans la foulée, a proposé le dépôt d’une motion en extrême urgence, la décision du conseil d’administration de la SNCB annoncée il y a quelques semaines entrant déjà en vigueur le 1er mars. "C’est maintenant que nous devons nous positionner !", a-t-il affirmé.

La motion de Défi a été consignée par les chefs de groupe MR, PS et CDH. Pour Ecolo, Thierry Meunier a dit craindre que ce soit peine perdue, vu la position de la SNCB. Mais il a précisé que, tant sur la forme que sur le fond, le texte sur le maintien des guichets ne lui posait aucun problème. Son groupe l’a donc voté aux côtés des autres partis, et la motion a dès lors été adoptée à l’unanimité.