Brabant wallon Certains habitants de Corroy déplorent un aménagement pensé uniquement pour le transit.

Mardi soir avait lieu à Louvain-la-Neuve la réunion d’information organisée dans le cadre de la demande de permis pour aménager l’échangeur entre la RN25, la RN4 et l’autoroute E411. En clair, la transformation du rond-point dit de la planche à voile, où l’on sait que le projet consiste à créer un carrefour "en diamant".

L’auditoire universitaire réservé pour l’occasion était loin d’être rempli mais les responsables ont pu expliquer leurs principaux objectifs : réinstaurer une hiérarchie dans les flux de circulation en laissant le trafic local sur les voiries locales, sécuriser les mouvements pour l’ensemble des usagers (cyclistes compris) et fluidifier le trafic via ces fameux aménagements peu courants en Belgique mais qui sont de plus en plus adoptés ailleurs, notamment aux États-Unis.

Pour rappel, la RN25 et la E411 bénéficieront de liaisons directes sans croiser la RN4 grâce à une double trémie sous l’actuel rond-point tandis qu’en surface, le fameux "diamant" permettra aux autres usagers de passer le carrefour avec un seul feu, d’où qu’ils viennent.

Avantages pointés : une fluidité retrouvée, une marge de capacité de 35 à 40 % que n’offre aucun autre aménagement, une possibilité de donner priorité aux bus lors du passage des feux, et le trafic à destination de Louvain-la-Neuve renvoyé vers l’arrière de la cité universitaire, où la rocade est sous-exploitée. Le tout pour un budget évalué à 11 millions d’euros et des travaux qui, pour la majeure partie, se dérouleront en dehors de la zone actuelle du rond-point.

Les habitants, qui peuvent faire parvenir leurs remarques dans les administrations communales jusqu’au 18 octobre, ne sont cependant pas tous convaincus. C’est qu’en venant de Corroy via la voirie locale, ils seront déviés par le zoning Fleming.

"Vous avez conçu cet aménagement pour régler un problème qui ne se pose qu’aux heures de pointe pour le trafic de transit, sans penser local", ont-ils objecté au SPW mardi soir.

Réponse : le détour ne sera que d’1,5 km, soit au maximum 3 minutes en voiture dans un trafic enfin fluidifié et qui n’aura plus d’intérêt à transiter par les villages…