Le centre de test covid de la clinique Saint-Pierre à Ottignies a déménagé ces jeudi et vendredi dans la salle Jules Ginion, sur la place communale de Céroux-Mousty. C’est qu’avec les files toujours plus longues et les conditions hivernales qui se profilent, les responsables du centre avaient besoin de troquer leur tente avec un vrai bâtiment afin d’assurer davantage de confort tant pour le personnel soignant bénévole que le public.

Sauf que l’ouverture du centre dans son nouvel abri ce vendredi a donné lieu à quelques scènes plutôt chaotiques. Alors que les tests ne commençaient qu’à 13 heures, des automobilistes se sont déjà postés devant l’entrée du drive in dès 11 heures. Les files se sont rapidement allongées, jusqu’au rond-point de la station Gulf, soit à 1 km de la place communale !


Si les files ont fini par se résorber grâce à l’intervention de la police, il fallait compter environ 1h30 d’attente au drive in et plus de 2 heures à pied avant de pouvoir passer le test.

La confusion autour du sens giratoire et l’attente ont visiblement provoqué de l’irritation chez certains puisqu’un automobiliste aurait tapé sur le toit du véhicule d’une conductrice qui avait perdu son calme. La police a été appelée sur place et tout est rentré dans l’ordre.

Mauvaise communication ou non, certains n’avaient pas compris que la prise de rendez-vous n’était pas encore opérationnelle – elle devrait l’être la semaine prochaine -, entraînant pas mal de confusion sur place. Les services communaux ottintois ont par ailleurs été submergés d’appels.

Enfin, comme si ça n’était déjà pas assez, le drive in de Lasne est arrivé à court de tests en début d’après-midi, ce qui a poussé de nombreuses personnes à se précipiter vers le centre de Céroux-Mousty.

Ces débordements mis à part, le coordinateur du centre de test se disait toutefois satisfait du déménagement et confiant pour la suite. À terme, le nombre de testeurs devrait passer de trois à quatre, voire davantage.