GREZ-DOICEAU

L’US archennoise s’isole dans le projet d’école des jeunes

FOOTBALL Entêtés ou responsables ? Les avis divergent selon que l’on se positionne d’un côté ou de l’autre de la table des négociations. Quoi qu’il en soit, les dirigeants de l’US archennoise ne veulent plus de la collaboration existante avec le Royal Football Club Grez- Doiceau.

“Nous assisterons toutefois à la réunion concernant l’école des jeunes organisée par la commune mais sans espérer quoi que ce soit” , explique-t-on au sein de l’US archennoise. “À nos yeux, même si l’échevin des Sports, Nicolas Cordier, maintient le contraire, les dés sont jetés et la position de Grez-Doiceau de mélanger seniors et jeunes sur le site du Stampia l’emportera. À nos yeux, il s’agit plus d’un projet politique que sportif.”

Les autorités communales ont déjà prévenu que ce projet se réalisera quoi qu’il arrive et, vu les divergences entre les clubs, le collège a dès lors décidé de reprendre la main et d’imposer son propre timing. La vision et les objectifs du collège seront affinés et proposés aux clubs le 1er avril prochain.

Dès lors, une telle décision de l’US archennoise comporte des risques pour les verts et blancs. Les parents, qui ont pris l’habitude cette saison de conduire leurs enfants au Stampia, reviendront-ils à la plaine d’Archennes ? Ne préféreront-ils pas une structure contrôlée par l’autorité communale ?

“C’est un risque, en effet… Mais notre comité tient à respecter ses engagements et les valeurs qu’il transporte. Hors de question de jouer avec la sécurité de nos membres et encore moins de ne pas poursuivre notre lignée sportive. À chacun, en son âme et conscience, de décider.”

À Archennes, on ne badine pas avec certaines règles. “Il est bien plus facile de se dire que cela n’arrive qu’aux autres. Lorsque nous constatons qu’un goal mobile sur le site du Stampia n’est pas fixé au sol, on nous qualifie de menteurs et les autorités ne réagissent pas. Pourtant, il y a déjà eu des décès à cause de tel laxisme. Les installations actuelles au Stampia ne sont pas en ordre, ce qui n’empêche pas des investissements pour d’autres postes concernant le football. Pourtant, les coûts de certains aménagements ne sont pas colossaux.”



© La Dernière Heure 2010