Serge Hennebel, vêtu de son traditionnel costume de lutin, est fin prêt pour faire briller à nouveau la magie de Noël !

La période de Noël avec sa magie, ses lumières, ses odeurs et ses couleurs est très attendue par beaucoup d’entre nous mais certainement plus encore à Hamme-Mille, dans la commune de Beauvechain, par Serge Hennebel qui voue une véritable passion à cette tradition.

À partir de fin septembre, ce technicien en aéronautique de profession se transforme en chef des lutins du père Noël. Épaulé par une quinzaine de lutins et de lutines, sans compter les heures, il métamorphose depuis 26 ans son jardin de 7 ares en un village du père Noël plus vrai que nature, pour accueillir pendant un mois des milliers de visiteurs venus des quatre coins du pays et plus loin encore. Le jardin du père Nebelle est donc prêt. "Mon village de Noël, c’est ma passion et j’y pense toute l’année. Au fil des ans, on accueille de plus en plus de monde et en 2018, on a eu plus de 7 000 visiteurs ! À chaque nouvelle édition, il y a des nouveautés à découvrir !"


Cette année, à découvrir donc, un grand sapin décoré et un traîneau qui trônent au milieu du jardin. Des milliers de décorations en tout genre, des centaines de lumières et des chants de Noël dispersent de la magie et de la féerie dans l’air. Et des étoiles plein les yeux des petits et des grands. Dans les chalets, on découvre la chambre, le bureau et la salle à manger du père Noël qui aime venir ici se reposer pendant son lourd travail de distribution de cadeaux et rencontrer ses plus grands admirateurs jusqu’au jour de Noël. Du 7 décembre au 7 janvier, de 17 h à 22 h, Serge Hennebel et ses comparses ne boudent pas leur plaisir pour animer la balade des visiteurs : "Quand il n’y a pas trop de monde, on adore mettre de la vie dans la visite des promeneurs en donnant des explications sur les habitudes de père Noël, avec une petite chanson et bien évidemment avec la photo souvenir !"

Si le chef des lutins du père Noël ne peut estimer la valeur des milliers de décorations qu’il a accumulées au fil des années, celui-ci avoue ne pas y penser au risque de vouloir tout arrêter et s’être résigné à ne plus "craquer" qu’en cas de gros coup de cœur : "Je sillonne toute la Belgique à la recherche de trésors mais on m’offre aussi beaucoup de choses que les gens n’utilisent plus et qui retrouvent une seconde vie ici !"

Entrée gratuite. Adresse : Rue Saint-Corneille 21 à Mille.