Il y a plusieurs mois que la Ville de Nivelles travaille sur le projet d’un nouveau marché à créer sur la place Émile de Lalieux, pour remplacer le marché aux fleurs qui réintégrera dès le 3 avril le site principal du marché hebdomadaire aclot, c’est-à-dire la Grand-Place. Le dossier était bouclé et dans une semaine, les Nivellois allaient trouver sur place un "marché des artisans, créateurs et producteurs".

L’événement avait été annoncé officiellement, avec une périodicité d’une fois par mois jusqu’à la fin de l’été pour un lancement en douceur. Les indicateurs à la hausse dans le cadre de la pandémie de Covid et les nouvelles décisions du Comité de concertation (Codeco) en ont décidé autrement. Le collège communal a décidé de reporter d’un mois le démarrage de ce nouveau marché axé sur les produits locaux et les circuits courts.

"Nous venons d’avoir la confirmation du gouverneur : ce samedi, seuls les maraîchers qui vendent des produits considérés comme essentiels pourront venir s’installer sur le marché, précisait vendredi après-midi l’échevin chargé de la matière, Benoît Giroul. Pour le nouvel événement de la place de Lalieux, nous avions pas mal de réservations d’artisans et de créateurs…"

Autrement dit, s’il avait pu se tenir le 3 avril, le premier marché nouvelle version aurait été particulièrement dépeuplé. On le reporte donc au 1er mai, en croisant les doigts pour que la situation sanitaire s’améliore…