Un mineur d’âge soupçonné d’avoir violé puis tué Thaynara, âgée de 17 ans et demi.

Un dossier particulièrement pénible sera examiné par les jurés qui, vendredi à Nivelles, seront tirés au sort pour juger un jeune homme originaire de Court-Saint-Étienne. Il s’agit en réalité d’une cour d’assises de Bruxelles-Capitale, mais qui est délocalisée en Brabant wallon. Les jurés seront donc bruxellois.

Les faits avaient fait couler beaucoup d’encre, en juin 2016 : le corps de Thaynara, une jeune fille âgée de 17 ans et demi, avait été retrouvé sans vie à proximité du magasin Decathlon d’Anderlecht. La victime était manifestement tombée du toit, mais son corps était dénudé et ses habits avaient été retrouvés à proximité.

Les expertises ont montré qu’elle avait subi des violences sexuelles, et que ce n’était pas la chute qui avait provoqué sa mort mais des manœuvres d’étranglement intervenues par la suite.

Dans le box des accusés, G., un jeune homme de Court-Saint-Étienne, devra s’expliquer sur ce qu’il a fait dans la nuit du 5 au 6 juin 2016, alors qu’il était seul en compagnie de Thaynara et qu’ils avaient tous les deux bu de l’alcool. Sa version a pas mal varié au fil des interrogatoires…

C’est lui, accompagné d’un membre de sa famille, qui s’est présenté au commissariat central de la zone Midi, quelques heures après les faits, pour signaler qu’une jeune fille était tombée du pont situé à proximité du Decathlon. Il disait l’avoir vue par terre, mais il était ivre et n’avait plus vraiment de souvenirs…

Après la découverte du corps, l’enquête a déterminé qu’ils avaient en réalité passé une partie de la soirée ensemble et qu’ils s’étaient retrouvés tous les deux sur le toit du magasin. Le jeune homme a fini par dire qu’il avait vu la victime chuter, et que c’était lui qui l’avait déshabillée alors qu’elle gisait au sol.

Il a ensuite avoué aux enquêteurs qu’il l’avait poussée. On saura, lors de cette session d’assises, quelle version maintient l’accusé qui était mineur d’âge au moment des faits. Après le tirage au sort des jurés vendredi, le procès proprement dit commencera le jeudi 30 janvier. Il est prévu pour une semaine.