A la fin du conseil communal de mardi soir à Villers, Cédric Vermeiren a demandé au collège quelques éclaircissements sur les travaux en cours dans le « goulot » de l’abbaye et la sécurisation de l’endroit puisqu’il n’y a toujours pas de trottoir et que les travaux qui devaient permettre d’en ajouter un - en déplaçant un mur non historique bordant le site - ne sont finalement pas concomitants à la réfection des arcades.

"On est sur le cul après avoir reçu une demande du cabinet du ministre Philippe Henry, à propos d’une étude pour le contournement des Ruines, a affirmé le bourgmestre Emmanuel Burton. Accrochez-vous, ils veulent créer un petit contournement en montant la drève des Quatre-Chênes pour redescendre entre l’entrée piétonne qui servait à l’école Nespa et la rivière ! On leur a dit clairement que c’était non."

Pour le collège communal villersois, la protection des arcades ne doit pas passer par un contournement qui attirera la circulation de transit au coeur du village.

"S’il y a une volonté de sécuriser, que le SPW prenne ses responsabilités et retire le mur actuel, a martelé le maïeur. On attend leur plan depuis quatre ans et en attendant, les gens doivent marcher sur la route. Ils vont faire une étude alors qu’il est évident qu’il faut un trottoir. On gardera une ligne claire et dure pour protéger les Villersois."