Moine bouddhiste qui ne craint pas d’aller sur les plateaux des médias expliquer sa pensée, auteur, universitaire avec une solide formation scientifique, le français Matthieu Ricard est bien connu du public francophone.

Il est aussi photographe et dans son livre intitulé “Émerveillement”, paru en 2019 aux éditions La Martinière, le porte-parole du dalaï-lama avait choisi de partager les paysages qui l’ont fasciné lors dans ses voyages dans le monde entier. Emerveillé par l’homme, par la nature et les autres espèces, Matthieu Ricard fait le constat qu’on protège ce qu’on respecte, et que cela mène à l’action.

Ce message profond passant par l’image, on pourra l’apprécier à partir de ce week-end et jusqu’au 13 juin à l’abbaye de Villers. Vincent de Ruette, qui coordonne les expositions, a en effet réussi à obtenir 32 photos tirées d’Emerveillement. Tirées en grand format, elles seront placées en extérieur, parmi les vieilles pierres de l’abbaye et dans la nature qui s’éveille en ce début de printemps.

Pour les responsables, cette exposition s’inscrit parfaitement dans la volonté l’abbaye de se centrer sur le développement durable et le respect de l’environnement. Le site est aussi devenu un lieu de ressourcement et de méditation, avec notamment un jardin du yoga et un sentier méditatif.

“Je suis très heureux et très honoré d’exposer à l’abbaye cistercienne de Villers, indique Matthieu Ricard. Je suis très heureux que ce soit dans cet écrin. C’est un grand honneur parce que j’essaie d’avoir une approche contemplative de la photographie, de montrer également ce potentiel de bonté que nous avons en nous, de montrer comment on peut le faire venir à la surface. Il importe de montrer ce qu’il y a de bon dans l’être humain.”

L’accès à l’exposition “Émerveillement” est compris dans le tarif d’entrée à l’abbaye.