L’annulation du permis en Flandre n’empêche pas les travaux d’avancer

BRAINE-L’ALLEUD Comme la ligne reliant Bruxelles à Ottignies, la ligne 164 Bruxelles-Nivelles est actuellement concernée par de gros travaux de mise à quatre voies.

Avec le même budget – environ 600 millions d’euros – mais un petit souci supplémentaire : la récente annulation par le Conseil d’État du permis octroyé pour traverser les deux communes flamandes de Linkebeek et Rhode-Saint-Genèse. Là, il faut tout reprendre au stade de la modification du plan de secteur, ce qui signifie que le RER ne circulera pas avant 2019.

Si le couac est de taille, il n’empêche pas les travaux d’avancer ailleurs. Ainsi, les trois kilomètres de mise à quatre voies entre Waterloo et Braine-l’Alleud sont pratiquement terminés. Ce sera fait avant les congés du bâtiment, et le parking à étages de 450 places pourra être mis en service avant les grandes vacances.

Bel exploit technique lorsqu’on sait qu’il a fallu, sur ce tronçon, non seulement élargir la plateforme et créer un viaduc du côté de la rue Baty Gigot, mais aussi remplacer six ponts. En ce compris le pont Courbe, en plein centre-ville, qui est devenu une tranchée couverte de 90 m de long. La dalle accueillera non seulement la future gare (voir ci-contre) mais aussi la cité administrative regroupant services communaux et CPAS. Le parking donnera directement accès aux quais en direction de Bruxelles.

Entre Braine-l’Alleud et le ring, les travaux de génie civil débuteront en 2012 ou 2013. Mais le chantier RER bat aussi son plein à Nivelles. Là, les ouvriers construisent également un parking et préparent de nouveaux couloirs sous voies, avant de supprimer le passage à niveau.



© La Dernière Heure 2010