La vague de froid intense mêlée au beau soleil que l’on connaît depuis quelques jours donnerait parfois l’impression d’être en vacances de ski. Pourtant, si le lac de Genval est en partie gelé, gare aux envies de patinage. Car comme le rappelle un arrêté de police édicté ce jeudi par la bourgmestre de Rixensart, cette pratique est formellement interdite, et surtout dangereuse. Comme sur l’ensemble des autres étangs et/ou bassins situés sur le territoire de la commune.

« Heureusement, aucun incident n’est survenu pour le moment. Mais nous avons été interpellés par le propriétaire du lac, explique la bourgmestre, Patricia Lebon. Qui nous a conscientisé au danger réel constitué par du patinage ou autre sur la surface du lac, d’où la prise de cet arrêté. Une mesure de rappel et de prévention, destinée à éviter tout accident futur. »

Pour faire respecter cet arrêté, des pancartes sont placardées tout le long du lac. « L’idée, c’est de marquer les esprits, pour que les gens sachent que c’est interdit et dangereux, continue la bourgmestre. Nous avons déjà eu un accident par le passé, il ne faut pas que ça se reproduise. Même s’il est vrai qu’il y a une dizaine d’années environ, une telle pratique a été momentanément autorisée. Mais dans ce cas-ci, la couche de glace n’est pas suffisante. »

Si une telle interdiction vaut pour la partie francophone du lac de Genval, comme ce dernier est également situé sur le territoire d’Overijse, cet arrêté de police n’est donc pas d’application partout. « On ne peut pas se prononcer pour la partie du lac qui est située à Overijse, continue Patricia Lebon. Mais on sait que le propriétaire a fait la même démarche auprès de nos voisins, à voir ce qu’ils décident. »

Du côté de la commune d’Overijse, aucun n’arrêté du même genre ne sera édicté. « Nous ne devons rien faire en tant que commune, explique Inge Lenseclaes, la bourgmestre. Cette interdiction est déjà en vigueur en temps normal et réglementée par les autorités supérieures. »

Et en effet, il suffit de se balader le long du lac pour apercevoir des panneaux qui - en français comme en néerlandais – rappellent que la baignade est interdite tout comme le patinage.