CHAUMONT-GISTOUX

La majorité profite de la mi-législature pour dresser un premier bilan

POLITIQUE Les habitants de Chaumont-Gistoux sont prévenus : ils devraient, cette semaine, recevoir un petit fascicule de 16 pages intitulé 3 ans déjà… et quels résultats ?

C’est que la législature communale vient de passer le cap de la moitié. Et la majorité ARC-Écolo tenait à en profiter pour dresser un premier bilan de son action à la tête de la commune.

“C’est l’occasion de pousser un petit cocorico car nous sommes assez fiers de notre travail” , résume le bourgmestre, Luc Decorte. Nous avons en effet atteint 70 % de nos objectifs.” Et le maïeur de faire la liste des réalisations de ces trois dernières années...

“En matière d’aménagement du territoire, la décision a été de nous munir d’outils “, explique Luc Decorte. “L’élaboration d’un schéma de structure a été remise sur les rails, le PCA de Dion suit son parcours... Mais la commune ne doit pas pour autant devenir une réserve d’Indiens où plus rien n’est possible.”

Niveau enseignement, Chaumont-Gistoux continue de faire des efforts dans ses cinq implantations et accueille une quantité non-négligeable d’enfants des entités voisines parmi ses 1.107 élèves. Tandis que, concernant les bâtiments communaux, les économies d’énergie seront la principale préoccupation : 638.000 € sont d’ailleurs prévus à ce titre en 2010. Enfin, l’action sociale n’est pas oubliée. Loin de là : la dotation au CPAS a doublé en trois ans.

Le tout au sein d’un collège où la bonne entente reste de mise, même depuis l’annonce par Luc Decorte qu’il rejoignait le MR. “Nous nous sommes expliqués... et la confiance reste identique” , note Luc Mertens, un des deux échevins Écolo. “Nous œuvrons avant tout pour le bien de la commune.”

Et Pierre Landrain, l’échevin des Finances (ARC), de préciser : “L’entente au sein du collège est toujours excellente. Le mayeur est devenu bleu ? Nous sommes au-dessus de tout ça”.



© La Dernière Heure 2010