La crise sanitaire qui touche actuellement la Belgique, et plus généralement le monde entier, n’épargne personne et dans son sillage, ce sont de nombreux espaces publics qui sont malheureusement laissés à l’abandon et vidés de leurs adeptes. Pourtant, au sein de la population, l’envie de redonner vie à ces lieux de rencontre est bien réelle car ils permettent, notamment, de tisser des liens au sein d’une population en manque de contacts humains.

Aussi, afin de recréer ce lien au sein de sa population, la commune de Rebecq a voulu mettre sur pied un espace dédié à la cohésion sociale sur le Plateau de la Gare qui retrouve par la même occasi on quelques (belles ) couleurs. "Il s’agit d’un lieu où chacun peut trouver sa place, expliquent les autorités communales. Notre objectif étant de nous appuyer sur la pratique d’activités physiques à tout âge pour concevoir un espace dynamique de rencontres suscitant la création de liens entre riverains, le développement de relations de solidarité entre générations ainsi que la possibilité pour les personnes de sortir de leur isolement."

Afin d’inclure tout le monde et de ne laisser personne sur le carreau, des espaces de détente propices aux discussions, à la flânerie, à la lecture ou encore à l’observation de la vie en règle générale ont été installés et inaugurés en grande pompe ce vendredi midi en présence des autorités communales rebecquoises.

Un beau projet qui a été mené de main de maître par le service de Cohésion sociale et le service Travaux. Et de manière un peu plus concrète, cette transformation du Plateau de la Gare consiste en l’aménagement de modules de sport extérieur pour la musculation et le cardio, l’installation d’une très grande "pyramicord" pour enfants du primaire et adolescents, une araignée rouge géante ainsi que des modules pour les tout-petits. "C’est donc un lieu d’activités et de détente libre d’accès et gratuit où chacun trouve sa place", concluent les autorités communales.