Les poteaux seront placés ce lundi dans le sens Nivelles-Genappe à hauteur de Ways.

Fin octobre, la ministre en charge de la Sécurité routière Valérie De Bue annonçait avoir cassé l’arrêté de son prédécesseur Carlo Di Antonio interdisant les véhicules lents sur la N25 à partir de janvier 2020. Cette décision autorisait dès lors le charroi agricole à circuler sur la nationale au-delà de 2020. La Nivelloise indiquait toutefois qu’une série de mesures allaient accompagner cette décision, comme l’installation de deux radars tronçons, mais également l’amélioration et le renforcement de la signalisation, le renforcement des contrôles routiers et l’examen d’itinéraires de délestage.

La première mesure va se concrétiser dès cette semaine puisque l’installation du premier radar tronçon sur la N25 est annoncée pour ce lundi, si les conditions météorologiques sont favorables. Deux poteaux munis de caméras à reconnaissance de plaques seront placés dans le sens Nivelles-Genappe, entre les bornes kilométriques 33 et 36, soit l’un à la hauteur de l’entrée “Ways” et l’autre à trois kilomètres de là. “Ça ne devrait prendre que quelques jours pour qu’ils soient fonctionnels, explique-t-on du côté du cabinet de la ministre. Le système devrait être opérationnel d’ici la fin décembre.”

Au lieu de mesurer votre vitesse à un moment donné, le radar tronçon va calculer le temps que vous avez mis pour atteindre le second poteau. Si votre vitesse moyenne est supérieure à ce qui est autorisé, vous écoperez d’une amende.

Un second radar tronçon est prévu et sera installé l’année prochaine dans l’autre sens de la nationale, entre les Trois Burettes et Beaurieu, à Court-Saint-Étienne. Le dossier est actuellement à l’étude et l’administration ne peut encore donner de moment précis.