Une petite fête était organisée ce dimanche à Joli-Bois, pour fêter les soixante ans de la friterie qui porte le nom du quartier. 

Si l’établissement de la place Emile Vandervelde a déjà vu passer des clients célèbres comme Lara Fabian, Jean-Michel Zecca ou encore François Damiens, c’est un hôte de marque qui est venu saluer le gérant Sébastien Berland. Vers midi, en effet, le prince Laurent est venu avec un de ses fils pour déguster les frites made in Joli-Bois. 
 
Il faut dire que depuis que Lucien Hauteceur a ouvert la friterie sur place en 1959, l’esprit est resté le même, avec la volonté de respecter la tradition culinaire belge. La pomme de terre est fraîche, coupée sur place, cuite deux fois uniquement dans le blanc de boeuf, puis les frites chaudes sont servies dans un sachet à l’ancienne tourné sur la main. 

Lucien Hauteceur est arrivé d’Anvers et a ouvert son établissement exactement à l’emplacement où il se trouve encore aujourd’hui. Les anciens Waterlootois se souviennent de lui parce qu’il était le sosie de Claude François. Il a ensuite transmis son affaire à sa fille Mireille, et celle-ci a cédé la friterie il y a six ans à son fils, Sébastien Berland. 
 
"Une belle histoire de famille, et cette friterie fait partie du patrimoine de Waterloo: c’est l’âme du quartier», a résumé dimanche la bourgmestre Florence Reuter, en remettant un petit diplôme au gérant en présence du prince Laurent. Le prince et son fils ont évidemment dégusté les produits "maison". Il est vrai que les frites de Joli-Bois seraient parmi les meilleures de Belgique et les touristes américains, japonais ou chinois font connaissance avec ce produit typique sur la place Vandervelde. Il parait qu’il n’est pas rare qu’ils reviennent lorsqu’ils sont de retour dans la région !