La question de son déménagement s’annonce d’ores et déjà compliquée.

Sur les 17 recyparcs que compte le Brabant wallon, nombre d’entre eux doivent être réaménagés et déplacés. Celui de Rixensart, le plus vieux de la province (30 ans), fait partie de la seconde catégorie. Surtout que la commune de Rixensart a exprimé sa volonté de récupérer le site. "On veut effectivement récupérer le terrain et restructurer le site, confirme Patricia Lebon, la bourgmestre rixensartoise. Mais ce n’est encore qu’un projet, aucune étude n’a été lancée. Le recyparc en lui-même est devenu obsolète, trop petit et pose en plus des problèmes de mobilité (de longues files au rond-point des Papeteries). Le déplacer est donc devenu une nécessité."

"Ce recyparc n’est plus du tout adapté aux besoins actuels, confirme Christophe Dister, bourgmestre la hulpois et président d’inBW. On va dès lors entamer des discussions pour trouver un autre terrain d’accueil. Aucune fermeture n’est toutefois prévue avant qu’une alternative n’ait été trouvée."

Mais les recherches d’un nouveau terrain d’accueil s’annoncent complexes. "À La Hulpe, on n’a pas beaucoup d’espace, c’est compliqué", poursuit le maïeur. Même son de cloche à Rixensart. "Nous n’avons pas vraiment d’autre endroit adapté. Je trouve d’ailleurs qu’on a fait notre travail en la matière pendant toutes ces années et que c’est un peu aux autres communes de penser à la collectivité", estime la bourgmestre.

Bref, comme le résumait Christophe Dister : "C’est un peu la politique du tout le monde en veut, mais pas chez soi. Deux-trois pistes existent actuellement, mais il faudra en discuter."