La majorité MR-CDH approuve le règlement organique qui fâche les volontaires

NIVELLES “Le bourgmestre enterre ses volontaires”, “Ne signez rien, c’est illégal”, “Même risques, même salaires” . Des calicots déposés au sol ont accueilli les conseillers communaux, hier soir, avant la séance durant laquelle devait être soumis le règlement organique du service incendie.

Les volontaires en grève – une quinzaine ont repris le travail – étaient cependant sans illusions… Maurice Dehu (PS-NivL) s’est fendu d’une longue intervention pour demander que les revendications des grévistes soient enfin entendues. Notamment l’égalité entre professionnels et volontaires en ce qui concerne les primes du week-end et de nuit. En vain.

Pour le bourgmestre Huart (MR), le nouveau règlement doit être adopté pour mettre la Ville en conformité avec la loi. Et comme ce n’est pas le cas depuis 1999, il est plus que temps. D’autant que des procédures judiciaires sont en cours…

André Flahaut a souligné qu’il fallait faire fonctionner le service. Et donc qu’une solution concertée était indispensable. “La Ville a la faculté d’instaurer une égalité , a-t-il avancé. Ce n’est pas une obligation et cela représente un certain coût. Mais c’est peut-être le coût de la pacification.”

Le bourgmestre aclot, lui, a déploré ouvertement la politisation du dossier, fustigeant l’attitude du PS. Il a encore précisé, comme plusieurs risques d’illégalité venaient d’être pointés par Maurice Dehu, que le texte du règlement organique va être soumis à la Gouverneure. Il a été voté majorité contre opposition, les Ecolos choisissant l’abstention tandis que le groupe Nivl s’est abstenu.



© La Dernière Heure 2010