Des pierres et de la terre ont envahi à plusieurs endroits les trottoirs situés le long de l’avenue Albert et Elisabeth : le grand talus en pente qui sépare la voirie du grand parking du Mont-Saint-Roch a glissé, en début de semaine, et de grandes crevasses sont visibles au milieu de la végétation.

Les pompiers ont averti la Ville dès lundi soir, et le service des travaux a posé des barrières à la fois en contrebas pour que les passants n’empruntent plus le trottoir, et en haut sur le bord du parking. La SNCB, qui est propriétaire du terrain, a été avertie. Elle a indiqué à la Ville qu’elle allait dépêcher un ingénieur pour apprécier la situation.

"On est en relation par mail, ils ont annoncé qu’ils allaient faire des travaux mais je pense que le système de consolidation n’a pas encore été décidé", confirme la directrice du service des travaux, Stéphanie Deneef.

Sans doute la sécheresse de cet été a-t-elle créé des crevasses dans le talus et à présent que les précipitations sont importantes, l’eau a créé des mouvements de terre. Y a-t-il des risques que cela continue, vu la pluie annoncée encore toute la semaine prochaine ?

"C’est très difficile de mesurer cela, répond Stéphanie Deneef. Pour l’instant, la végétation semble avoir retenu une partie des terres mais évidemment, nous restons très attentifs à la situation."