Mardi, la Ville et le Tec ont attribué les marchés nécessaires pour la mise en route d’une navette autonome et d’un transport à la demande dans Louvain-la-Neuve. Le projet Navajo sera donc en place dès le mois de décembre.

Pour rappel, en 2019, ce projet avait été sélectionné par la Région dans le cadre de l’appel à projets "Territoire intelligent 2019" par Digital Wallonia, offrant ainsi un subside de 275 000 euros.

Des navettes autonomes - minibus d’une quinzaine de places circulant sans conducteur mais supervisés par un accompagnateur - circuleront sur un itinéraire fixe. Celui-ci couvrira six à huit arrêts entre la gare ferroviaire de Louvain-la-Neuve, les parcs scientifiques Einstein et Fleming et le China-Belgium Technology Center. En complément à ce service, un transport à la demande sera mis en place.

Le Tec, principal opérateur pour ces deux projets, apporte son support technique et gérera la partie opérationnelle de ces services de transport. En septembre, le Tec a désigné deux sociétés à travers trois marchés publics pour la réalisation de ces projets.

La navette autonome sera gérée par la société toulousaine Easymile, experte en matière de solutions de mobilité intelligentes. Outre la mise à disposition d’un véhicule autonome à propulsion électrique, Easymile et son partenaire local Ush se chargeront entre autres de préparer le site du circuit de la navette, de former le personnel du Tec qui sera présent en permanence dans la navette et d’assurer la maintenance du véhicule.

Le transport à la demande sera coordonné par ViaVan, qui va développer un environnement dynamique gérant notamment un système de guidage et de groupage efficace, une interface ergonomique de planification et de réservation de voyages pour les clients et une interface conducteur.

Dès le mois de décembre, le transport à la demande sera implanté et il faudra attendre début 2021 pour la navette. Ces deux innovations seront testées sur une durée de 6 mois.