On le sait, le Waux-Hall à Nivelles, à la fois salle de spectacle, siège du centre culturel et des bibliothèques locale et centrale, est un bâtiment « compliqué ». Sa mise aux normes est une saga qui dure depuis des années et les grands travaux annoncés pour le rénover ne sont pas encore pour tout de suite.

Au dernier conseil communal, Évelyne Vanpée (CDH), qui siège aujourd’hui dans l’opposition mais était échevin de la culture lors de la législature précédente, a interrogé son successeur sur le sujet. Elle voulait obtenir un timing pour certains travaux, et en savoir plus sur le rachat des parts de la Fédération Wallonie-Bruxelles par la Ville afin d’avoir la maitrise totale sur l’immeuble.

En effet, ce dernier est une copropriété où, pour faire simple, la Ville de Nivelles possède deux tiers et la Fédération Wallonie-Bruxelles l’autre tiers. Sachant qu’il y a aussi, comme dans toute copropriété, des parties communes à gérer de manière concertée.

En ce qui concerne les travaux, l’échevin Grégory Leclercq (Ecolo) a expliqué que le dernier contrat de maintenance du Waux-Hall était arrivé à échéance… en 2016. Depuis, un cahier des charges a été élaboré pour le relancer mais malgré de multiples rappels, la Fédération ne l’a pas approuvé. En attendant, le service communal des travaux pare au plus pressé avec de petites réparations dans un bâtiment vieillissant.

Quant à la vente, les discussions ne sont pas encore formellement ouvertes. « Avec la Fédération Wallonie-Bruxelles, il faut prendre son mal en patience », a résumé Grégory Leclercq.