En décembre dernier, le collège communal de La Hulpe présentait un PST (Programme stratégique transversal) riche de 141 projets. Un programme ambitieux et complet (plus de 100 pages) qui a été quelque peu remis en perspective par la crise du Covid-19. Toutefois, 12 priorités se dégagent toujours pour la majorité.

LIRE AUSSI : Les écoles communales de La Hulpe démolies et déplacées en un seul pôle ?

Parmi ces priorités, on notera la création d’une ferme photovoltaïque, la construction d’un nouveau hangar pour l’ACS, d’un terrain synthétique partagé par les rugbymen et footballeurs, d’une salle culturelle "à taille la hulpoise - 150-200 personnes" du côté de l’école horticole, l’augmentation de l’offre de logements publics, la stimulation de la participation citoyenne ou encore la rénovation de la chaussée de Bruxelles.

Mais la majorité a également fixé ses priorités sur la Mobilité à travers deux projets. L’aménagement d’un nouveau parking pour les bus à la gare, sur la droite du Délitraiteur (sans timing précis), mais aussi le développement d’un pôle mobilité électrique. " C’est le projet le plus avancé dans le timing , précise le bourgmestre. On veut mettre des vélos et voitures électriques à disposition, renforcer l’offre de parkings vélos et de bornes de rechargement pour voitures électriques. Tout en fournissant le personnel communal avec quelques vélos et voitures du genre ."

Un projet au budget total de 275 000 euros, dont 200 000 euros sous forme de subsides fournis par la Province.

Enfin, la réduction de 30 % des déchets ménagers tient aussi beaucoup à cœur du collège. Car La Hulpe fait figure de (du plus) mauvais élève au niveau brabançon wallon.