Les automobilistes qui empruntent la E411 à hauteur de Bierges (Wavre) l’auront remarqué : un vaste chantier a démarré depuis plusieurs semaines au niveau des aires d’autoroutes, dans les deux directions. Ce chantier de transformation vise à proposer des installations intérieures et extérieures modernes et de nouvelles prestations. La fin est prévue pour l’automne 2022, sans aucune discontinuité de services.

© Geerts

L’organisation spatiale du site sera entièrement revue, notamment pour faciliter le trajet de l’usager et y améliorer la sécurité des piétons. Des caméras reliées aux services de police permettront d’améliorer la sécurité. Les revêtements des parkings seront entièrement rénovés et 42 places supplémentaires destinées aux poids lourds seront créées. Au total, on dénombrera 140 places (dont 86 pour les voitures) en direction de Bruxelles et 161 places (dont 122 pour les voitures) en direction de Namur. Quatre bornes de rechargement ultra-rapide pour voitures électriques seront installées à raison de deux par côté. Dans un premier temps, du bio-CNG sera également proposé pour les véhicules légers et les poids lourds en direction de Bruxelles.

Durant l’entièreté du chantier, l’accès aux aires sera garanti et les services habituels seront toujours proposés. Seules quelques places resteront disponibles pour les poids lourds sur chaque aire. Par contre, les emplacements destinés aux véhicules légers ne seront que peu impactés.

Les bâtiments reconstruits accueilleront eux aussi de nouveaux services et de nouvelles enseignes, tels qu’un espace "business pro" avec des espaces de travail, une connexion internet illimité, des tablettes et des imprimantes. Seront aussi proposés un service Cubee (Bpost), des sanitaires plus écologiques ou encore un magasin Louis Delhaize.

Ces travaux interviennent suite au renouvellement de la concession de l’aire autoroutière par la Sofico, attribuée à la Total Belgium en 2017 pour une durée de 20 ans, débutant à l’issue de la réception des travaux. Les travaux portant sur l’éclairage, la pose de caméras et les interventions de génie civil effectuées au niveau des parkings sont financés par la Sofico pour un montant de plus de 6 millions d’euros.