Les allergiques aux tambours, aux signaleurs qui bloquent les rues et aux sabots de bois qui battent le pavé en mesure jusque tard dans la nuit savent depuis samedi soir qu’ils n’échapperont pas à la nouvelle saison carnavalesque. Les journées sont déjà plus longues de quelques minutes, le printemps pourrait presque pointer le bout de son nez et inévitablement, les gilles sont de retour dans le centre de Nivelles.

Ce week-end, les différentes sociétés auditionnaient en effet leur batterie. Dans un premier temps, les musiciens ont joué à l’intérieur des locaux des sociétés qui avaient organisé cette première mise en jambe de la saison. 
Mais une fois lancés, il est difficile pour les amoureux du folklore de rester enfermés et de ne pas partager leur joie avec les passants. Une fois la nuit tombées, les gilles et les membres de leur batterie sont donc brièvement sortis dans les rues pour lancer officiellement la saison carnavalesque 2020. 

© V.F.

Le centre-ville était donc animés par les roulements de tambour et le rythme des grosses caisses, tandis que tintaient les premières apertintailles. Ce n’est qu’un début: après les auditions de batterie de cette semaine, les soumonces en batteries sont annoncées le 1er février puis, le 15 février, Nivelles vivra à l’heure des soumonces générales.

Le bal du carnaval aura lieu une semaine plus tard tandis que le carnaval proprement dit, avec des centaines de gilles descendant de la gare jusqu’à la Grand-Place sous une pluie d’oranges, est programmé le week-end du 29 février et du 1er mars.