BRAINE-L’ALLEUD

Les pompiers de la commune ne s’arrêtent pas à la frontière linguistique

POMPIERS On ne chôme pas à la caserne de Braine-l’Alleud : pour la première fois en 2009, le nombre de sorties d’ambulance a franchi le cap symbolique des 3.650, soit 10 par jour.

En regardant les chiffres, le bourgmestre, Vincent Scourneau, a découvert que 226 de ces interventions avaient eu lieu sur le territoire de Rhode-Saint-Genèse, pour un total de 259 missions d’ambulance, 22 autres interventions et 15 extinctions d’incendies en Flandre.

C’est plus qu’à Braine-le-Château ou qu’à Lasne, à la différence près que ces deux communes contribuent au financement du service incendie brainois. Ce n’est pas le cas de Rhode-Saint-Genèse. De plus, les critères de connaissance linguistique ne sont pas du tout pris en compte dans le recrutement.

Ce qui pose un certain nombre de questions, d’après le maïeur. Les interventions en Flandre ont en effet augmenté à partir de 2008 et l’application du principe de l’aide adéquate la plus rapide. Un principe que Vincent Scourneau ne remet pas en cause : il assure une intervention plus rapide des secours, donc une meilleure sécurité aux citoyens.

“Et je ne veux pas en faire une question communautaire” , précise encore le maïeur réformateur. “Mais comme le phénomène est en pleine expansion, il faut y réfléchir et prendre cette donnée en compte dans la future réforme. Je compte saisir le ministère de l’Intérieur cette semaine : j’ai le sentiment qu’on doit chercher une solution concertée.”

Par ailleurs, Vincent Scourneau demandera aussi au ministre de reconnaître la caserne comme faisant partie de la catégorie Y, alors qu’elle est classée Z actuellement. Le nombre de professionnels et le matériel disponible permet ce passage en catégorie supérieure.



© La Dernière Heure 2010