La bourgmestre a tiré le bilan de l’année 2019 pour les différents services.

Cela n’a échappé à personne : l’année 2019 a été chargée à Wavre. Tous les services de l’administration communale, sans exception, ont été mis à contribution.

Cette masse de travail a été saluée vendredi par le collège communal lors de ses traditionnels vœux. La bourgmestre Françoise Pigeolet a énuméré, de manière non exhaustive, les réalisations et les actions menées par les différents services en 2019.

On a ainsi évoqué, entre autres, la rénovation de l’école l’Île aux trésors et celle de la salle culturelle de l’hôtel de ville par le service Travaux ; la médaille d’argent remportée dans le concours Entente florale européenne ; l’inauguration de La Sucrerie ; l’achat d’un terrain pour la future piscine communale ; la mise en œuvre d’une commission consultative communale d’aménagement du territoire et de la mobilité (CCATM).

Et puis, la bourgmestre a aussi lancé une véritable pluie de chiffres, dont certains ont parfois de quoi surprendre. Notamment celui-ci : rien qu’en 2019, l’administration a envoyé et reçu 900 000 mails, soit 4 000 par jour. C’est 450 % en plus que huit ans auparavant, en 2011. Elle en avait alors reçu 200 000. Ou encore les quelque 3 958 points inscrits à l’ordre du jour des réunions hebdomadaires du collège communal. Et puis ce chiffre qui donne le sourire : une vingtaine de chômeurs, employés sous contrat ALE (agence locale pour l’emploi), ont pu trouver un emploi.

À propos d’emploi, l’administration communale a proposé 46 nouveaux contrats à des agents, dont certains étaient en remplacement.

Enfin, sans en dire beaucoup plus, la directrice générale Christine Godechoul a annoncé une future réorganisation de l’administration communale. "Un marché public sera bientôt lancé pour désigner une entreprise qui sera chargée d’évaluer la situation dans tous les services. Elle suggérera des adaptations pour répondre aux besoins de l’administration."