LA HULPE

Le conseil communal a approuvé la convention qui précède une étude globale des cours d’eau

INONDATIONS Le 14 mai dernier, des orages et pluies abondantes avaient causé d’importantes inondations à Lasne, Rixensart et La Hulpe.

Suite à ces inondations – reconnues comme calamités publiques –, les trois communes de la Mazerine avaient souhaité prendre des mesures ensemble. Elles ont opté pour une étude globale de la situation et sont donc liées par une convention.

La Hulpe vient de confirmer sa participation à hauteur de 10.000 €, lundi soir. Lasne participera à hauteur de 20.000 € et Rixensart pour les 10.000 € restant. Des montants fixés au prorata de la longueur des cours d’eau dans chaque commune.

Après les mesures ponctuelles qui se sont montrées efficaces lors des inondations du 14 mai dernier, il s’agit d’avoir un plan global à long terme qui débouchera sur des recommandations d’aménagement.

“Outre les mesures locales que nous avons prises, notamment des modifications dans le système d’égouttage du Gros Tienne, les trois communes de la Mazerine se sont donc accordées pour commander une étude globale de toute la vallée du Coulant d’eau, avec la volonté de résoudre des problèmes en amont. La partie Gaillemarde est également prévue dans l’analyse”, a précisé le bourgmestre, Christophe Dister. Avant d’ajouter que les capacités des cours d’eau et mécanismes à mettre en place pour un écoulement contrôlé seront évalués.

Ceci en réponse à Michel Pleeck, qui désirait savoir si l’étude déboucherait sur l’interdiction de construire en zone inondable. L’échevine Isabelle Hinderyckx (Écolo) a ajouté qu’une analyse au niveau des cultures serait aussi menée, afin d’optimaliser les orientations des plantations, avant de préciser que la province – qui est responsable du curage des rivières de classe 2 – avait programmé des travaux avant les inondations et que ceux-ci allaient être menés.