Le paysage de Perwez va quelque peu changer dans les années qui viennent. Après un refus de permis par le fonctionnaire délégué pour un problème sur la forme du dossier, la société Eneco vient d’obtenir un permis pour remplacer huit éoliennes situées le long de l’E411 à Perwez, entre l’aire autoroutière d’Aische-en-Refail et la sortie 11 Thorembais-Gembloux.

Celles-ci seront par sept nouvelles éoliennes mais qui seront plus performantes, la la puissance passera de 1,5 à 4,2 mégawatts par turbine. “On produira le double d’électricité, précise Arnaud Janvier, le responsable du développement chez Eneco. Elles feront 188 mètres de haut contre 122 pour celles qui sont actuellement en place.”

Plus grandes et donc plus imposantes, ce qui risque de ne pas plaire à tout le monde. “Il est un fait certain qu’au niveau du visuel, cela va changer, on ne peut pas le nier. Par contre, en ce qui concerne le bruit, elles seront moins bruyantes que le modèle existant. De toute manière, en terme acoustique, nous sommes obligés de respecter certaines normes et ce sera bien évidemment encore le cas ici.”

Par contre, en ce qui concerne le timing, difficile de se prononcer à l’heure actuelle tant le chantier est important et que la crise sanitaire chamboule tous les plannings. “Nous venons seulement d’obtenir le permis, continue Arnaud Janvier. Nous allons devoir étudier les diverses solutions pour le démantèlement, prendre des décisions au niveau des investissements ou encore commander les machines. Je ne pense pas que tout cela sera fait avant 2023-2024.”