Voilà plusieurs mois que des étançons ont été placés entre les murs qui bordent la Dyle, le long du Quai des Tanneries, à Wavre. En juillet 2020, la direction d’appui à la maintenance et l’exploitation des voies hydrauliques du Service public de Wallonie entamait les travaux de stabilisation et de rénovation du mur du côté du Boulevard de l’Europe.

Mais l’opération a été gênée en cours de route : les équipes du SPW ont constaté une forte pression exercée par les racines des arbres bordant la rivière sur le mur, qui ne pourrait s’estomper qu’avec l’abattage des arbres. La Ville s’y étant opposée, le SPW a dû placer des tubes de maintien sur environ 150 mètres entre les deux rives de la Dyle.

La laideur du dispositif a déjà été abordée au conseil communal et avait fait l’unanimité entre majorité et opposition. La bourgmestre avait d’ailleurs indiqué qu’elle en ferait part au ministre compétent. Toutefois, les étançons sont toujours en place aujourd’hui et ça risque de durer encore un bon bout de temps. Car il faudra attendre la deuxième phase de l’embellissement du centre de Wavre, qui inclut le Boulevard de l’Europe (N238), avant d’envisager une solution pérenne. C’est en effet ce qu’a indiqué il y a quelques jours la ministre de l’Environnement, Céline Tellier, à une question écrite du député André Antoine. Elle a toutefois assuré que ce dispositif n’augmente pas significativement le risque d’inondation.