Mardi matin, il y a encore beaucoup de fumée qui s'échappait des hangars de la ferme Claus, située dans la rue de Mèves, à Vieusart (Chaumont-Gistoux). Suite à l'incendie survenu vers 20 heures lundi, les pompiers continuent à arroser abondamment les décombres et resteront sur place encore probablement quelques jours. Le plan communal d'urgence reste d'ailleurs maintenu, notamment pour prévenir des fumées toxiques susceptibles de se dégager de l'exploitation agricole.

LIRE AUSSI : Important incendie à Vieusart: plusieurs centaines d'animaux ont perdu la vie (PHOTOS)

En plus du matériel agricole parti en fumée, quelque 250 moutons et agneaux, ainsi que 50 vaches et veaux ont péri dans les flammes. Une dizaine de vaches et 25 moutons ont pu être sauvés. C'est un sacré coup dur pour cette exploitation familiale qui s'est spécialisée dans la viande de mouton il y a quelques années. "C’est toute notre vie qui s'en va, la vie d’une famille. On est là tous les jours de l'année, confie, ému, Philippe Claus, propriétaire de la ferme avec son papa Marcel. Cela représente septante ans de carrière pour mon papa, et trente ans pour moi. J’avais 110 agneaux et on a passé toute la nuit à les faire naître et en une heure de temps, tout est parti, tout est mort. On a essayé de les sauver mais on a rien su faire."

L'origine de l'incendie est encore indéterminée à ce stade, la police judiciaire est descendue sur les lieux mardi matin. Deux agents ont fait du porte-à-porte, probablement pour récolter des témoignages. Le fermier évoque la piste criminelle. "Il n’y avait pas d’électricité dans le hangar, confirme Philippe. Je pense qu'il pourrait s'agir d'un pyromane mais sans certitude."

Lors d'une réunion de crise qui s'est tenue mardi matin, il a été décidé de prolonger le confinement des riverains.