Brabant wallon Après une saison pourrie, Sean et Wallace évolueront ensemble en 2017.

Sean et Wallace Bero sont deux frères qui partagent la même passion : le cyclisme. En 2017, ils militeront tous les deux dans la même catégorie, chez les Espoirs, et vont se retrouver au sein de la même équipe constituée par Geoffrey Coupé.

L’occasion de faire le point avec les deux coureurs qui habitent Nodebais (Beauvechain).

Pour Sean, le plus jeune, il s’agira de réussir le passage entre la catégorie des juniors et celle des Espoirs après une saison mitigée. "Je n’ai en effet pas eu beaucoup de chance cette saison, j’ai été souvent malade. Mais j’ai quand même signé une victoire, quelques podiums et des Top 5 . Malheureusement, dans les grandes courses, je n’ai pas fait grand-chose… C’est une saison à oublier."

Son regard est tourné vers la prochaine saison. "En Espoir, je vais essayer de terminer les courses et puis de progresser au fur et à mesure. Je vais retrouver mon frère Wallace dans la même équipe et cela me plaît bien. On pourra ainsi progresser ensemble. Je rêve de Liège-Bastogne-Liège mais aussi du Triptyque ardennais ! Mais il me faudra passer le cap avec ce changement de braquet important et la différence d’âge avec mes adversaires !"

Wallace, lui aussi, aspire à une saison meilleure. "J’ai eu un accident au Mémorial Vanco . Je ne me souviens de rien du tout. Je suis resté deux jours sans reconnaître personne… On a fait tous les tests possibles. On a détecté un problème au cervelet à cause de multiples commotions que j’ai eues par le passé. Le traitement a fait son effet. J’ai donc repris seulement en fin d’année et avec peu d’entraînement, je suis parvenu à faire quelques belles prestations."

En 2017 , Wallace ne se met pas de pression. Il fera confiance à Ludivine Henrion pour le guider. "Je n’ai jamais su comment prévoir un pic de forme, Et puis, j’aime être présent tout au long de l’année mais si Ludivine parvient à m’orienter, je la laisserai faire !"

Wallace se réjouit de se retrouver avec son frangin. "Être dans la même équipe, c’est plus pratique. Si on peut faire les mêmes courses, c’est mieux. On s’entraîne ensemble, on pourra s’amuser en course et même tenter des échappées ensembles !"