WAVRE

La dotation au chef-lieu suscite toujours des questions et réclamations

BUDGET Parmi les investissements du budget 2010 de la Province qui sont estimés à 17.622.200 €, une part importante est dédiée à des améliorations des bâtiments provinciaux existants, afin de les rendre plus fonctionnels et moins énergivores. “Ces 4.650.000 € d’investissements contribueront à la relance de l’économie.” a indiqué Pierre Boucher. Pour le PS, Laurence Smets a qualifié le budget 2010 de “fade, sans envergure, ni relief. C’est d’autant plus regrettable que l’on est à la mi-législature et que dans le contexte général ambiant, le social n’a jamais été aussi important.”

Néanmoins, la conseillère PS a souligné les bonnes initiatives, dont le soutien de la province, qui est complémentaire à l’action régionale en matière de logement. Et de regretter qu’aucune augmentation ne soit prévue au poste curage  : “Les inondations devraient constituer une priorité pour la province, on avait promis des moyens, mais rien n’est prévu au budget.” a regretté la conseillère PS.

Benoît Thoreau (CDH) est revenu sur la dotation octroyée à Wavre afin que la Ville assume son statut de chef-lieu ! : “À part les 13.000 € destinés à couvrir des missions spécifiques de la police, l’argent octroyé à Wavre alimente tout simplement les recettes du budget ordinaire de la ville, sans affectation particulière.”

À noter qu’Albert Dalcq (CDH) et Jean-Marie Flahaut (PS) avaient demandé le report du vote du budget, jeudi soir, notamment parce que les conseillers n’avaient pas à leur disposition certains documents.

Une demande qui a été rejetée. Jean-Marie Flahaut a toutefois demandé des votes spécifiques sur certains points, comme la location de parking au zoning nord et de bâtiments mais aussi concernant le subside à Macamagie où il demandait que la participation de la Province soit équivalente à celle de la Ville.



© La Dernière Heure 2009