Les marchés de Noël de Bourgeois ainsi que celui du Château de Merode sont annulés. La décision n’est pas encore totalement officielle, mais il ne peut en être autrement au vu des conditions sanitaire actuelles. « On est dans la même situation qu’avec Rixensart en Fête, explique Vincent Garny, l’échevin des Festivités à Rixensart. On a le choix d’organiser ou non l’événement, mais en réalité, le choix s’impose de lui-même. Car de tels événements, ça ne se prépare pas la veille, au contraire. On ne peut donc pas mobiliser des gens pendant des mois pour au final annuler la veille ou presque. Ce serait un énorme gaspillage d’énergie, d’autant plus qu’il y a des matières bien plus urgentes et importantes sur lesquelles se concentrer pour le moment. »

D’autant plus dommage qu’après l’annulation des Festivités du 21 juillet, les Fééries de Bourgeois étaient envisagées en mode majeur. « Le problème, c’est qu’on ne peut garantir le risque zéro, continue Vincent Garny. Dans les conditions actuelles, ce n’est pas raisonnable du tout. Mais qui peut nous assurer que ce sera mieux dans quelques mois ? Il faut continuer à vivre bien sûr, mais en restant raisonnable et en limitant les risques. »

Toutefois, ça ne signifie pas encore que rien ne sera organisé à Rixensart pour égayer les fêtes. « On reste ouvert à toute proposition ou idée qui nous permettrait d’organiser des festivités respectueuses des normes en vigueur. Et si ça tient la route, on fera tout ce qui est en notre pouvoir pour que cela se fasse. On l’a déjà prouvé avec l’opération masques par exemple. Ici c’est la même chose. Si des alternatives viables se présentent, on les encouragera et soutiendra au maximum", achève l'échevin des Festivités.